Association des Raffineurs & Distributeurs Africains

Webinaire de financement durable d’IPIECA

Webinaire de financement durable d’IPIECA

Partager cet article:

Les tendances mondiales en matière de financement durable favorisent actuellement le financement de projets offrant des carburants à faible émission de carbone et plus propres avec des produits livrables clairs pour le changement climatique.  L’IPIECA a tenu un webinaire le 9 juillet pour couvrir les perspectives mondiales, des investisseurs et du pétrole et du gaz sur la finance durable.  Les panélistes du Webinaire étaient Anibor Kragha – Secrétaire exécutif de l’ARA, Milla Craig – Fondateur et président de Millani (Canada), Ben Yeo – RBC Global Asset Management (Royaume-Uni) et Yo Takatsuki – AXA Investment Managers.

M. Kragha a souligné la nécessité d’un « plan de financement durable pour l’Afrique » en deux étapes, car l’accès à des carburants propres et abordables sera limité à moins que des financements ne soient assurés pour produire ces carburants et moderniser les infrastructures de distribution.   En premier lieu, des fonds de transition ciblés devraient être accordés pour moderniser les raffineries africaines afin de produire des carburants plus propres et moins polluants et d’améliorer les infrastructures de distribution.  Cette mesure encouragera les efforts d’industrialisation de l’Afrique et débloquera d’importants avantages socio-économiques tout en veillant à ce que le continent atteigne rapidement les normes mondiales actuelles en matière de HSE.  

Deuxièmement, le financement des projets de décarbonisation devrait alors être mis à disposition pour s’attaquer aux problèmes liés au changement climatique. La mise en œuvre réussie des objectifs des Nations Unies sur le changement climatique nécessite que la première étape de transition soit mise en œuvre pour s’assurer que l’infrastructure de distribution est en place pour propager l’adoption de carburants plus propres à travers l’Afrique.

L’ARA s’est engagée à travailler avec toutes les parties prenantes pour s’assurer qu’un « plan de financement durable pour l’Afrique » soit mis en œuvre pour moderniser les raffineries et les infrastructures de notre Continent afin de permettre une transition viable vers l’utilisation de carburants plus propres sur tout le continent.